Marie Gautrot

mezzo soprano

professeur de chant

 

Après des études de lettres à l'Université de Rouen puis d'Histoire de l'Art à l'Ecole du Louvre, Marie Gautrot intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris.

On a pu l'entendre dans des rôles tels que Djamileh de Bizet au Théâtre de Compiègne, L’Opinion Publique (Orphée aux Enfers d’Offenbach) au Festival d'Aix-en-Provence, Mallika (Lakmé de Delibes) à l'Opéra de Rouen, Cherubino (Le Nozze di Figaro de Mozart) à l'Opéra royal de Versailles, La Grande-Duchesse de Gerolstein à Navarrenx, Marie (L'Enfance du Christ de Berlioz) à l'Opéra d'Avignon, Carmen de Bizet à Grenoble, au Théâtre de Poissy et au Radiant de Lyon, Marguerite (La Damnation de Faust) au Théâtre du Châtelet et à l'Opéra de Rouen, Ramiro (La Finta Giardiniera de Mozart) et Dorabella (Così fan tutte de Mozart) à l'Opéra de Toulon, Amneris (Aïda de Verdi), Nicklausse (Les Contes d'Hoffmann d’Offenbach) et Fenena (Nabucco de Verdi) à Grenoble, Maddalena (Rigoletto de Verdi) à l'Opéra de Limoges, La Voix de la Mère (Les Contes d'Hoffmann d’Offenbach) à Tokyo et à l'Opéra de Lyon. Elle est Martine (Le Médecin malgré lui de Gounod), La Mère d’Aladin, (Aladin et la lampe merveilleuse de Rota), Dame Marthe (Faust de Gounod) à l'Opéra de Saint-Étienne, Rosine (Le Barbier de Séville de Rossini) à Mérignac, Giovanna (Rigoletto de Verdi) à l'Opéra National de Paris, Clairon (Capriccio de R. Strauss) et Madame Larina (Eugène Onéguine de Tchaïkovsky) à l'Opéra de Metz et l'Opéra de Reims, Orlovsky (La Chauve-souris de J. Strauss) à l'Opéra de Marseille, Azucena (Le Trouvère de Verdi) au Festival de Linière ou Emilia (Otello de Verdi) à l'Opéra National de Paris.

Au concert, elle se produit dans des œuvres telles que La Passion selon Saint Matthieu de Bach, le Requiem de Verdi, les Kindertotenlieder et Le Chant de la Terre de Mahler, Les Nuits d'été de Berlioz, la 9e Symphonie de Beethoven, Le Poème de l'Amour et de la Mer de Chausson, la petite Messe solennelle de Rossini, les Madrigaux de Monteverdi (enregistrement avec Les Arts Florissants).

Passionnée de pédagogie, elle est coach vocal de l'Ensemble vocal de Dieppe et elle fonde les stages du Bateau-Atelier en Normandie en 2015.

Parmi ses engagements prochains, citons un récital à Montréal avec le Palazetto Bru-Zane, le Requiem de Verdi à Paris, la Nonne sanglante de Gounod et Emilia (Otello de Verdi) à l’Opéra de Saint-Etienne, Albine (Thaïs de Massenet) à l'Opéra de Monte-Carlo et au Théâtre des Champs-Elysées, La Magicienne (Didon de Desmarets) au Théâtre des Champs Elysées, Hélis (la Carmélite de Hahn) à la Halle aux grains de Toulouse, Grimgerde (Die Walküre de Wagner) à l’Opéra de Marseille, Bérénice (Psyché de Thomas) au Théâtre des Champs-Elysées, Nicklausse et La Muse (Les Contes d'Hoffmann d’Offenbach) au Festival de Linières, Tigrana (Edgar de Puccini) à l’Opéra de Bienne, Fenena (Nabucco de Verdi) à l'Opéra de Marseille ou Dalila (Samson et Dalila de Saint-Saens) à l'Opéra d'Avignon.

Dorothée Lorthiois

soprano

professeur de chant

Diplômée du CNR de Reims puis du CNSM de Paris, elle débute sur scène en incarnant le rôle d'Eurydice dans Orphée aux Enfers d'Offenbach sous la direction d'Alain Altinoglu.

Depuis, artiste éclectique, elle a chanté de nombreux rôles très différents et à participer à différentes formes de projet allant de l'opéra dans sa forme traditionnelle tel que le Couronnement de Poppée de MONTEVERDI (Vertu et Drusilla), Don Giovanni de Mozart (Donna Anna), Carmen de BIZET (Micaëla), Traviata de Verdi (Violetta) à des formes plus atypiques tel que des comédies musicales du début du siècle Gosse de riche de Yvain (Colette), des spectacles pour enfant Jeanne et la chambre à air de Quenel, des spectacles de théâtre Inconnu à cette adresse de Kressman-Taylor (Grisèle), des spectacles de cabaret Les Années Folles.

Elle donnent aussi de nombreux récitals puisque, son goût pour le lied et la mélodie la mène à former un duo avec Martin Surot en 2005 et ils se perfectionnent dans le Lied et la Mélodie avec Ruben Lifschitz à L’Abbaye de Royaumont.

Elle a chanté dans des prestigieux endroits tel que l’Opéra Garnier, le Théâtre des Champs-Élysées... accompagnée par l’Orchestre National de France, le Freiburger Barockorchester... sous la direction de Kurt Masur , d’Enrique Mazzola, de David Reiland... et mise en scène notamment  par Christophe Rauck, Mariame Clément...

Artiste complète, elle s'est formée pour différentes formes d'art (Théâtre, Danse, Claquettes...).

Passionnée par la transmission culturele auprès de tous les publics, depuis 2005 Dorothée Lorthiois a effectué plus de 600 heures d’interventions artistiques en milieu scolaire, de la maternelle au BTS, en maison de retraite, en prison, en hôpital, en maison de quartier, en café littéraire, pour proposer une rencontre avec la voix d’opéra, l’opéra en général et donner des clés permettant d'accéder à ce répertoire trop souvent jugé élitiste et souffrant malheureusement de nombreuses idées préconçues.

Cloé le Blanc

coach

développement personnel

Coach certifiée maïeutis, diplômée d’Audencia (Ecole Supérieure de Commerce de Nantes) et du DESS GRH de Dijon, Cloé le Blanc est spécialisée dans l’accompagnement des personnes et des équipes, ainsi que dans la formation (coaching et management).

Après avoir été pendant près de 15 ans Responsable / Directeur Ressources Humaines au sein de groupes internationaux (Thales, Sperian Protection, Colgate-Palmolive), Cloé accompagne désormais les personnes et les équipes dans des environnements variés touchant l’entreprise, le monde du sport, des arts ou celui du handicap.

Depuis 2012, elle accompagne des entreprises et des particuliers. En parallèle, elle a participé à la création de formations coaching, préparation mentale, management pour la société H-Cort Performance, dont elle anime régulièrement les séminaires de coaching.

Son souhait est de vous aider à :

  • analyser votre pratique

  • prendre conscience de vos ressources et les développer

  • prendre confiance en vous

  • avancer sur une problématique qui vous est propre

Frédéric Rouillon
chef d'orchestre
chef de chant

Diplômé du CNSM de Paris, après avoir étudié notamment avec Serge ZAPOLSKY et François-Xavier ROTH, Frédéric ROUILLON commence sa carrière comme chef de chant dans des maisons telles que le Théâtre du Châtelet, Le Théâtre des Champs-Elysées, le Theater An Der Wien, le Frankfurter Oper, L’Opéra National de Vladivostok… Il y collabore avec les metteurs en scène Kasper HOLTEN, Claus GUTH, Robert CARSEN, Yannis KOKKOS… et assiste des chefs d’orchestre tels que Kazushi ONO, Alain ALTINOGLU, Antonello ALLEMANDI, Fabrizio Maria CARMINATI....

Chef d’orchestre, Frédéric ROUILLON a dirigé entre autres, l’Ensemble de Basse-Normandie, l’Orchestre Symphonique d’Eskisehir (Turquie), l’Orchestre de l’Opéra de Reims, le chœur Accentus, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen… En 2018 il est invité à diriger un programme symphonique Ravel et Prokofiev au Royal Opera House de Mascate (Oman).

Passionné par l’art lyrique, il a dirigé La Serva Padrona de Pergolèse (tournée en Normandie), L’Opéra de Quat’sous de Weill (Théâtre de Sartouville, Théâtre de La Criée à Marseille, Théâtre Le Cratère à Alès…), La Traviata de Verdi (Espace Cardin à Paris, Théâtre de Poissy, Festival du Touquet, Le Pin Galant de Mérignac, Le Dôme de Saumur…).

Récemment Frédéric ROUILLON a dirigé Il Trovatore de Verdi au Festival de Linières, « Victor Hugo, le visionnaire » de Dominique Lièvre avec l’Orchestre Régional d’Avignon Provence avec le comédien Serge Barbuscia.

Il est actuellement directeur musical de L’Ensemble Vocal de Dieppe depuis 2016 et a fondé l’Orchestre Symphonique de l’Arques.

Frédéric ROUILLON se produit également en récital et forme un duo avec la mezzo Marie GAUTROT. Invité au Théâtre de Dijon, au Théâtre de Valenciennes, à l’Opéra de Rouen, aux Musicales de Normandie, à l’Académie Bach, il a également interprété le Concerto pour piano de GRIEG à Eskisehir (Turquie).

Parmi ses futurs projets il dirigera Les Contes d’Hoffmann l’été prochain au Festival de Linières. Il fera partie de l'équipe internationale de chefs de chants au nouvel Masquerade Opera Studio de Florence en Italie en 2020.

Arthur Verdet
chef de chant
 

Arthur Verdet débute ses études musicales au conservatoire de Toulon et obtient son Diplôme d’Etudes Musicales (DEM) de piano à Grenoble en 2014. Il y découvre l’accompagnement des chanteurs, grâce à l'enseignement de Sébastien Jaudon. Il obtient son DEM d’accompagnement avec Danièle Clémot à l'ENM de Villeurbanne et se perfectionne en piano avec Sandra Chamoux. Il a également profité des conseils de Célimène Daudet.
Il a par ailleurs étudié la direction de chœur avec Maud Hamon-Loisance et le chant au conservatoire de Grenoble puis à Lyon avec Philippe Georges.
Comme accompagnateur il est intervenu ponctuellement auprès de chœurs, compagnies ou festivals tels que Spirito (dir. N. Corti), Temps Relatif, Le festin des idiots, le Choeur Universitaire de Grenoble (dir. A. Laffilhe), le festival Berlioz (2018), Europa Cantat Junior (2017) ou encore en conservatoire comme à Bourgoin-Jailleux en 2018 ou au CRR de Lyon en 2019. Récemment, il rencontre la chanson française en accompagnant le comédien lyonnais Grégoire Blanchon.
Avec la soprano Maud Bessard-Morandas, il cofonde le duo Mysterium (Lyon) qui propose des formes mêlant théâtre et musique.


C'est en accompagnant les chœurs pour Les Contes d'Hoffmann en 2014 qu'il découvre La Fabrique Opéra de Grenoble (dir. P. Souillot). Il y travaille en tant que pianiste répétiteur  pour La Flûte Enchantée (2015) et Carmen (2018) ainsi qu’en tant que chef de choeur pour Rigoletto (2016), Carmen (2018) et La Traviata (2019). Il profite à ces occasions des conseils du chef d’orchestre et chef de chant Frédéric Rouillon.
Il a participé en tant que soliste à la série de concerts "Ame Russe" de l'Orchestre Universitaire d'Aix-Marseille (dir. Q. Verdet) au printemps 2016.