Marie Gautrot

mezzo soprano

professeur de chant

 Après des études de Lettres puis d'Histoire de l'Art à l’Ecole du Louvre, Marie Gautrot intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. 

 

     On a pu l’entendre notamment dans la Passion selon Saint Jean et la Passion selon Saint Matthieu de Bach, le Requiem de Verdi, le Requiem de Duruflé, le Stabat Mater de Pergolèse, la Rhapsodie pour contralto de Brahms, la Petite Messe solennelle de Rossini, les Madrigaux de Monteverdi avec les Arts Florissants, ou les Leçons de Ténèbres de Lalande.

 

Parmi ses engagements, on peut noter Djamileh de Bizet à Compiègne, l’Opinion Publique dans Orphée aux Enfers d’Offenbach au Festival d'Aix en Provence, Ramiro dans la Finta Giardiniera de Mozart à l'Opéra de Toulon, Chérubin dans les Noces de Figaro de Mozart à l'Opéra de Versailles, Amneris dans Aïda de Verdi et Fenena dans Nabucco de Verdi à Grenoble, une fille-fleur et un écuyer dans Parsifal  de Wagner à l'Opéra de Nice, Marguerite dans la Damnation de Faust de Berlioz et Maddalena dans Rigoletto de Verdi à l'Opéra de Limoges, la grande Duchesse de Gerolstein d'Offenbach au Festival des Pierres Lyriques, Geneviève dans un long Diner de Noël d'Hindemith et la Troisième Dame dans la Flûte enchantée à l'Opéra de Metz ou Marguerite dans la Damnation de Faust de Berlioz au Théâtre du Châtelet.

 

Elle a récemment chanté un récital avec le Palazetto Bru Zane à Venise et Berlin, les Nuits d’été de Berlioz à Rennes, le Chant de la Terre de Mahler, les Folks Songs de Berio et le Poème de l'Amour et de la Mer de Chausson en Turquie, un récital Offenbach à Saint-Petersbourg, Carmen de Bizet au Théâtre de Poissy, la Voix de la Mère dans les Contes d’Hoffmann d’Offenbach à Lyon et Tokyo, Marguerite dans la Damnation de Faust à l'Opéra de Rouen,  Martine dans le Médecin malgré lui et Dame Marthe dans Faust de Gounod à Saint-Etienne, Larina dans Eugène Oneguine de Tchaïkovsky à l'Opéra de Metz, Dorabella dans Cosi fan tutte de Mozart à Toulon ainsi que Nicklausse des Contes d'Hoffmann à Grenoble, Marie de l’Enfance du Christ de Berlioz à l'Opéra d'Avignon , Clairon dans Capriccio de Strauss à l'Opéra de Metz, Orlovsky dans la Chauve-Souris de Strauss à l'Opéra de Marseille ou Giovanna dans Rigoletto de Verdi à l'Opéra de Paris.

 

Elle est attendue prochainement dans la 9 ème symphonie de Beethoven à l'Opéra de Rouen, la Missa Solemnis de Beethoven à Paris et dans les rôles de Giovanna dans Rigoletto de Verdi à l'Opéra de Massy, Fenena dans Nabucco de Verdi à l'Opéra de Marseille, la 2 ème dame dans la Flûte enchantée de Mozart à l'Opéra de Versailles et d'Avignon, Albine dans Thaïs de Massenet à l'Opéra de Monaco , Hedwige dans les Fées du Rhin d'Offenbach à  l'Opéra de Tours, Amneris dans Aïda de Verdi au Château de Linière ou Emilia dans Otello de Verdi à l'Opéra de Paris.

Passionnée par l'enseignement, elle fonde le Bateau-Atelier.

Frédéric Rouillon
chef d'orchestre
chef de chant

Diplômé du CNSM de Paris, Frédéric Rouillon commence sa carrière comme chef de chant dans des maisons prestigieuses telles que le Théâtre du Châtelet, Le Théâtre des Champs-Elysées, le Theater An Der Wien, le Frankfurter Oper, L'Opéra National de Vladivostok…

Il y collabore avec des metteurs en scène tels que Kasper Holten, Claus Guth, Robert Carsen, Yannis Kokkos… et des chefs d’orchestre tels que Kent Nagano, Kazushi Ono, Alain Altinoglu, Laurence Equilbey, Antonello Allemandi, Friedmann Layer...

Frédéric Rouillon a travaillé avec des artistes aussi variés que Vivica Genaux, Mireille Delunsch, Mady Mesplé, June Anderson, Julia Migenes, Neil Shicoff, Christian Gerhaher, mais aussi, Jean-Claude Carrière, Charles Berling ou encore Sting.

Frédéric Rouillon se produit régulièrement en récital et forme un duo avec la mezzo Marie Gautrot.

Invité au Théâtre de Dijon, au Théâtre de Valenciennes, à l'Opéra de Rouen, aux Musicales de Normandie, à l’Académie Bach, il a également interprété le Concerto pour piano de Grieg à Eskisehir sous la direction de Patrick Souillot.

 

Chef d’orchestre, Frédéric Rouillon a dirigé entre autre L’Ensemble de Basse-Normandie, l’Orchestre  Symphonique d’Eskisehir, l'Orchestre de l'Opéra de Reims, le choeur Accentus.

Il vient récemment de diriger La Traviata à Paris, il est attendu en Oman prochainement pour les Histoires naturelles de Ravel et Pierre et le Loup de Prokoviev.

Il est actuellement à la tête de l'Ensemble Vocal de Dieppe.