photo désirée.jpg
Désirée Pannetier
Cheffe de choeur

Désirée Pannetier débute sa formation musicale par la flûte traversière avant de découvrir la direction d’ensembles. Elle se forme au Pôle d’enseignement supérieur du spectacle vivant de Bretagne – Pays de la Loire aux côtés de Régine Théodoresco, pédagogue reconnue et cheffe de choeur de l’ensemble Calliope, et de Nicolas André chef d’orchestre au Staatsoper de Hambourg. 

Elle suit également les enseignements de Valérie Fayet, professeure associée et cheffe de choeur de l’Orchestre National des Pays de la Loire, et participe à de nombreuses masterclasses auprès de chefs tels que Pierre Cao, fondateur d’Arsys Bourgogne, Geoffroy Jourdain, chef du chœur Les Cris de Paris ou Lionel Sow, chef des choeurs de la Philharmonie de Paris et professeur de direction de choeur du CNSM de Lyon. En 2017, elle obtient un DNSPM et un DE de direction d’ensembles vocaux, ainsi que d’un DE de formation musicale.

Aujourd’hui, Désirée Pannetier exerce en tant que cheffe de chœur et enseignante au conservatoire de Laval. Elle est cheffe de chœur assistante de Marc Korovitch, chef invité par des choeurs prestigieux comme accentus ou Radio France et chef du choeur de la radio suédoise à Stockholm, et Richard Wilberforce, chef de la maîtrise de Paris, au Jeune Chœur de Paris du Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs au CRR de Paris. Elle fait également partie de l’équipe artistique et pédagogique du Talent camp à Abudhabi. C’est en 2015, au cours de ses études supérieures, qu’elle fonde l’ensemble In Paradisum avec le chanteur et compositeur Ismaïl El Mechrafi. 

Soucieuse de partager sa passion avec des professionnels comme des amateurs, Désirée Pannetier dirige les chœurs lors des productions d’opéra au château de Linières (Carmen de Bizet, Aïda et Il trovatore de Verdi et Cavalleria rusticana de Mascagni) mais travaille également avec différents organismes comme l’Opéra de Rennes, les Choralies de Vaison la Romaine, ou Mayenne Culture afin de transmettre et permettre à des chanteurs amateurs de découvrir le plaisir du répertoire lyrique.

arthur 2.png
Arthur Verdet
Pianiste-Accompagnateur

Arthur Verdet débute ses études musicales au conservatoire de Toulon et obtient son
Diplôme d’Etudes Musicales (DEM) de piano à Grenoble en 2014.

Il y découvre l’accompagnement des chanteurs, grâce à l’enseignement de Sébastien Jaudon.
Il obtient son DEM d’accompagnement avec Danièle Clémot à l’ENM de Villeurbanne et
approfondit l’étude du piano avec Sandra Chamoux. Il a également profité des conseils de
Célimène Daudet.
Il a par ailleurs étudié la direction de choeur avec Maud Hamon-Loisance et le chant au
conservatoire de Grenoble puis à Lyon avec Philippe Georges, Annie Trolliet-Cornut et
Nicolas Domingues.
Comme accompagnateur il intervient auprès de choeurs, compagnies, festivals ou stages
tels que Spirito (dir. N. Corti), les Nuits Musicales en Armagnac (avec B. Uria-Monzon et A.
Palloc) le festival Berlioz, Europa Cantat Junior, Opérastage ou Le Bateau Atelier. Il a
également l’occasion d’exercer en conservatoire à Lyon, Grenoble et Bourgoin-Jailleu.
Il rencontre la chanson française en accompagnant le comédien et chanteur Grégoire
Blanchon.
Avec la soprano Maud Bessard-Morandas, il co-fonde le duo Mysterium (Lyon) qui
propose des formes mêlant théâtre et musique.
C’est en accompagnant les choeurs pour Les Contes d’Hoffmann en 2014 qu’il découvre
La Fabrique Opéra de Grenoble (dir. P. Souillot). Il y travaille en tant que pianiste
répétiteur pour La Flûte Enchantée et Carmen ainsi qu’en tant que chef de choeur pour
Rigoletto, Carmen, La Traviata et Roméo et Juliette. Il collabore à ces occasions avec le
chef d’orchestre et chef de chant Frédéric Rouillon.
En Janvier 2020 il succède à Pascal Adoumbou à la tête du choeur de Vienne.
A l’occasion d’un remplacement il travaille comme chef de chant à l’opéra de Rouen sur Le
barbier de Séville (dir. A. Allemandi, m.e.s. P.-E. Rousseau)

Marie Gautrot

mezzo soprano

professeur de chant

Après des études de lettres à l'Université de Rouen puis d'Histoire de l'Art à l'Ecole du Louvre, Marie Gautrot intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris.

On a pu l'entendre dans des rôles tels que Djamileh de Bizet au Théâtre de Compiègne, L’Opinion Publique (Orphée aux Enfers d’Offenbach) au Festival d'Aix-en-Provence, Mallika (Lakmé de Delibes) à l'Opéra de Rouen, Cherubino (Le Nozze di Figaro de Mozart) à l'Opéra royal de Versailles, Marie (L'Enfance du Christ de Berlioz) à l'Opéra d'Avignon, Carmen de Bizet à Grenoble, au Théâtre de Poissy et au Radiant de Lyon, Marguerite (La Damnation de Faust) au Théâtre du Châtelet et à l'Opéra de Rouen, Dorabella (Così fan tutte de Mozart) à l'Opéra de Toulon, Amneris (Aïda de Verdi), Nicklausse (Les Contes d'Hoffmann d’Offenbach) et Fenena (Nabucco de Verdi) à Grenoble, Maddalena (Rigoletto de Verdi) à l'Opéra de Limoges, La Voix de la Mère (Les Contes d'Hoffmann d’Offenbach) à Tokyo et à l'Opéra de Lyon. Elle est Giovanna (Rigoletto de Verdi) à l'Opéra National de Paris, Clairon (Capriccio de R. Strauss) à l'Opéra de Metz, Orlovsky (La Chauve-souris de J. Strauss) à l'Opéra de Marseille, Azucena (Le Trouvère de Verdi) au Festival de Linière ou Emilia (Otello de Verdi) à l'Opéra National de Paris.

Au concert, elle se produit dans des œuvres telles que La Passion selon Saint Matthieu de Bach, le Requiem de Verdi, les Kindertotenlieder et Le Chant de la Terre de Mahler, Les Nuits d'été de Berlioz, la 9e Symphonie de Beethoven, Le Poème de l'Amour et de la Mer de Chausson, la petite Messe solennelle de Rossini, les Madrigaux de Monteverdi (enregistrement avec Les Arts Florissants).

Parmi ses engagements prochains, citons un récital à  Venise avec le Palazetto Bru-Zane, le Requiem de Verdi à Paris, la Nonne sanglante de Gounod et Emilia (Otello de Verdi) à l’Opéra de Saint-Etienne, Albine (Thaïs de Massenet) à l'Opéra de Monte-Carlo et au Théâtre des Champs-Elysées, La Magicienne (Didon de Desmarets) au Théâtre des Champs Elysées, le Reine (la Carmélite de Hahn) à la Halle aux grains de Toulouse, Grimgerde (Die Walküre de Wagner) à l’Opéra de Marseille, Bérénice (Psyché de Thomas) au Théâtre des Champs-Elysées, Nicklausse et La Muse (Les Contes d'Hoffmann d’Offenbach) au Festival de Linières, Fenena (Nabucco de Verdi) à l'Opéra de Marseille ou Dalila (Samson et Dalila de Saint-Saens) à l'Opéra d'Avignon.

Passionnée de pédagogie, elle est coach vocal de l'Ensemble vocal de Dieppe et fonde les stages du Bateau-Atelier en Normandie en 2015.

 

Formée à l'art dramatique dans la troupe de l'Abordage à Dieppe, elle a rejoint la ligue d'improvisation théâtrale de l'Université de Rouen puis elle intègre l'école du Damier en région parisienne et se perfectionne auprès d'Emmanuelle Cordoliani et Georges Werler au CNSM de Paris. Elle a dirigé plusieurs troupes d'amateurs à Paris pendant plus de 10 ans. 

lionel.JPG
Lionel Lesire
Metteur en scène
Scénographe

Lionel Lesire est né en 1969 en Belgique. Peintre et graveur primé il est venu au théâtre comme peintre au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles.

Pour un temps assistant de scénographes comme B. Dugardyn, J. Jara ou R. Sabonghi, il dessine ses premiers décors et costumes pour le théâtre en 1992.


C’est en 2000 qu’il crée pour la première fois des costumes d’opéra avec « Simone Boccanegra »de Verdi, mis en scène par Stephen Lawless, production : New-Zealand festival à Wellington NZ.

Décors et costumes confondus, il a signé plus d’une centaine de productions pour le théâtre, la danse et l’opéra.

Parmi les productions récentes citons :

« Norma » Bellini, F.Roels, Opera de Rouen/Royal Opera House Muscat, « Destin »F. Gardin, staged Théâtre des Galeries Brussels, « Tistou les pouces verts » Sauguet, Staged by G. Rico for Opera de Rouen, « Cosi fan Tutte » Mozart,Staged by F.Roels for Opera de Rouen,« Carefully and Depth » I.Rabadan/L.Lesire for the Théâtre National Brussels.